Prix de l’électricité: nouveau record mondial pour l’éolien (bis repetita placent)

000254439_5

Bis repetita placent, d’accord, mais je vais bientôt être en panne de titres nouveaux et intéressants. Le 22 avril dernier, j’annonçais sur ce blog un nouveau record mondial pour l’éolien à un prix de 4,1 US cents le kilowattheure pour Engie en Egype (Le point commun c’est Suez…), sans production tax credit contrairement aux prix inférieurs annoncés parfois aux Etats-Unis, mais en réalité supérieurs.

Mais l’appel d’offres remporté par le consortium d’Enel Greenpower avec Nareva et Siemens au Maroc bat ce record à plates coutures, avec un prix de 308,74 dirhams au MWh, soit 31 US cents le kWh – 25% de moins qu’il y a… pas un an. Une prouesse d’Enel, c’est sûr, mais il faut noter que deux des concurrents éliminés, EDF EN/Alsthom/Fipar et Engie/Vestas avaient également tapé au-dessous du niveau égyptien.

La ressource, c’est sûr, est excellente au Maroc. Le contrat porte sur 850 MW d’un coup – à Tangers, Essaouira, Midelt, Tiskrad et Boujdour L’office national de l’énergie et de l’Eau, qui signe l’achat des kWh et se verra transférer à terme la propriété des éoliennes, ne suscite aucune crainte des investisseurs, même si le risque politique n’est pas nul sur les deux derniers sites.

A trois centimes du kilowattheures, on est vraiment au plus bas des coûts complets de… n’importe quoi, et proche des seuls coûts d’exploitation des centrales à gaz aux Etats-Unis ou des centrales à charbon les plus sales partout ailleurs. Qui dit moins – à part certains barrages amortis depuis longtemps?

Une réflexion au sujet de « Prix de l’électricité: nouveau record mondial pour l’éolien (bis repetita placent) »

  1. Ping : (Désintox) La production d’électricité renouvelable : non rentable et particulièrement onéreuse ? | Energy Insiders

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *