Retour à Dubaï

Je n’ai passé que deux heures aux Emirats Arabes Unis ce dimanche 1er mai, et hop! Dubai Energy and Water Authority (DEWA), qui avait fait le buzz voici dix-huit mois avec pour la première fois un prix du kilowattheure photovoltaïque inférieur à 6 US cents/kWh, en a profité pour annoncer le résultats de nouvelles enchères à un prix de moitié moins élevé – pas moins, ou plutôt pas plus.

Enfin presque. Le prix d’achat des 200 MW que le consortium dirigé par ACWA power est en train de construire à Dubai a finalement été signé à un niveau légèrement inférieur à ce qui avait été annoncé (5,84 c/kWh). Et Dewa a annoncé les prix de soumission aux enchères pour les 800 MW de plus à mettre en service en 2019 et 2020, mais n’a pas annoncé son choix. Sait-on jamais, ce pourrait ne pas être l’offre la plus avantageuse, celle de Abdul Latif Jameel (Saudi Arabia) + Fotowatio Renewable Ventures (Spain) + Masdar (UAE) à 2.99¢/kWh, qui emporte le contrat si elle était jugée irréaliste. Mais ce qui est fascinant dans cette annonce, c’est que les cinq offres citées par DEWA sont toutes inférieures à 4,5 c/kWh, quelques semaines seulement après les annonces du très ensoleillé Pérou (4,9 c/kWh) et de Mexico (4,5 c/kWh en moyenne pour le solaire, 3,55 c/kWh pour l’offre retenue la moins chère mais auquel il faut ajouter un complément d’une valeur moyenne de 0,5 c/kWh).

Une réflexion au sujet de « Retour à Dubaï »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *