Bye George!

George Bush, lui, n’était pas un climato-sceptique. Cette photo a été prise dans le jardin des roses à la maison blanche le 18 avril 1990, au dernier jour de la « White House Conference on the Greenhouse », comme on l’a surnommée. Il l’avait donc organisée pour parler du réchauffement global dans un grand hotel de Washington. Je faisais partie de la délégation française dirigée par Brice Lalonde, qui comprenait notamment le très regretté Gérard Mégie, le pas encore climato-sceptique Claude Allègre, et je crois aussi l’Ambassadeur Jean Ripert et Delphine Borione, aujourd’hui ambassadrice à la FAO, alors chargés d’accoucher la Convention des Nations Unies sur les Changements Climatiques.

Parmi les participants, il y avait aussi Klaus Topfer, Lucien Bouchard et… Angel Gurria, alors sous-secrétaire d’Etat au finances du Mexique, ajourd’hui secrétaire général de l’OCDE.

Tous les membres de la délégation française avaient déjà quitté Washington au moment de la réception, c’est ce qui m’a valu cette invitation à la garden party d’après la Conférence. J’étais donc seul avec l’Ambassadeur de France Andréani à représenter le pays…

Ce qu’il m’a dit en serrant la pogne? Eh bien, qu’il allait recevoir François Mitterrand le lendemain. Sur le coup, je n’ai pas compris. Le lendemain en effet le Président français à Key Largo rencontrer le Président des Etats-Unis – une rencontre dont personne n’avait été informé qu’elle l’ait lieu. Enfin, le Président avait sûrement mis quelques personnes dans le secret à Paris, mais je suis peut-être le seul Français à l’avoir appris de la bouche du Président des Etats-Unis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *