Direct and indirect electrification

J’ai publié un article sous ce titre dans la Oxford Review of Economic Policy, Volume 35, Issue 2, Summer 2019, The Age of Electricity, dont je ne peux partager le lien sur les médias sociaux, mais que je suis autorisé à mettre sur mon blog. En bref, ça dit ceci: Achieving net zero greenhouse gas emissions is very challenging. Given the limitations in the direct use of renewable energy for heat and mobility, electrification of the broad economy seems a must, provided electricity supply is CO2-free. The recent cost reductions of solar and wind technologies, their immense potential, and the improvement in electric technologies for industry and transport, open new avenues for achieving humankind’s climate mitigation goals. However, a large fraction of the best solar and wind resources are situated far away from large consumption centres. Moreover, the variability of solar and wind and the shortcomings of electricity storage limit the scope for direct electrification. Indirect electrification through electrolysis of water and the use of hydrogen and hydrogen-rich feedstock and fuels may in all end-use sectors complement electrification where it appears excessively challenging, serve the power sector itself, and also help harness remote resources and ship them to consumers or industries.

1 réflexion sur « Direct and indirect electrification »

  1. Etienne BOUCROT

    L’électrification directe ne permet pas de tout résoudre de manière satisfaisante.
    Electrification indirecte : Power-to-Gaz + Power-to-Liquid. On peut y ajouter les « solarfuels ».
    La seule condition à respecter est une origine non fossile, notamment pour le carbone dans ces
    « Hydrocarbures de Synthèse ». Et, bien sur, que tout cela devienne possible à un prix raisonnable, sans trop
    tarder. Or, il n’y a qu’en Allemagne et en Suisse que l’on peut suivre des débats sur ces sujets d’avenir.
    Pour en savoir plus, un nouveau site internet a été créer: NCSH pour Neutal Carbon Synthetic Hydrocarbons
    soit : http://www.ncsh.eu/language/fr/accueil/
    Et, à déguster avec modération un texte de 32 pages, Deep Defossilization Pathway.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *