Financer la transition énergétique

Comment financer la transition énergétique? En ces temps où le pire mot de cinq lettres semble être le mot « dette », disons-le avec force : il est normal, légitime et sain de financer largement la transition énergétique en s’endettant. Pourquoi? Parce que fondamentalement il s’agit de remplacer des dépenses récurrentes de combustibles fossiles par des investissements – économies d’énergie et renouvelables notamment.

Une fois en place, ces économies d’énergie et ses renouvelables fournissent « négawatts » et gigawattheures pour presque rien, pendant des dizaines d’années. Or, il n’y a pas de raison pour que la génération présente, tout en payant ses dépenses de combustibles, subvienne intégralement aux besoins en énergie des générations à venir. Plus encore, la transition énergétique, du moins dans l’acception que je viens de donner (domination des renouvelables et de l’efficacité énergétique), est un moyen de créer de l’activité en Europe. D’autant que ces deux domaines sont les seuls à faire l’unanimité parmi les pays européens. Enfin, si les Français veulent obtenir des mesures de relance économique, au plan européen, avec l’assentiment de l’Allemagne, ils ont toute raison de faire de la transition énergétique un sujet majeur de dialogue avec l’Allemagne, comme nous l’écrivions ici en décembre 2011 avec Patrick Criqui, Gael Giraud et Alain Grandjean. Sur le site de ce dernier, vous trouverez du reste nombre de développements autour de ces idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.