Archives de catégorie : Energie solaire

L’EROI des c..s – suite

A peine avais-mis en ligne (et corrigé…) cette note de blog sur l’EROI que j’entends – par chance! – une chronique de Xavier de la Porte sur France-Cul portant exactement le même sujet. Alors d’abord, quand un journaliste d’un média non spécialisé m’informe de la parution d’une étude en plein dans mes centres d’intérêts, mais que j’ignore, je tire mon chapeau. Ensuite, quand il a l’intelligence de titrer sa chronique « Faire de l’écologie avec des données obsolètes », j’applaudis une deuxième fois. Mais d’abord, l’étude de l’Imperial College, : elle montre comment le retour énergétique du PV a été le plus souvent sous-estimé, car appuyé sur des données obsolètes. Cette méta-analyse de 29 études d’Energy Return on Investment, ici désigné Net Energy Ratio (or Return value), avec des valeurs médianes de 8,6 et 9,2 pour les modules mono- et poly-, montre qu’elles s’appuient sur des données d’âge moyen 7 ans, avec une fourchette de 2 à 18 ans. Sept ans, une éternité pour le photovoltaïque!

Continuer la lecture

L’EROI des c…s

Voilà longtemps, très longtemps que j’avais envie de tordre le cou à ce canard boiteux – même si l’expérience démontre jour après jour que même un canard sans tête continue de courir. Non, je ne parle pas aujourd’hui de la fameuse « Duck curve » qui illustre les problèmes liés à l’introduction de beaucoup d’électricité solaire en Californie (j’en aurai sûrement l’occasion un jour) mais plutôt de l’EROI – energy return on investment, ou retour énergétique sur l’investissement. Le concept lui-même n’est pas idiot, bien sûr: il s’agit de mettre en rapport l’énergie produite par une technologique quelconque, avec l’énergie dépensée pour la produire. C’est l’usage qu’on en fait, et les conclusions erronées que certains en tirent à propos des renouvelables en général, et du photovoltaïque en particulier, qui posent problème. Enfin, qui posaient, jusqu’à parution de ce papier.

Continuer la lecture

Retour à Dubaï

Je n’ai passé que deux heures aux Emirats Arabes Unis ce dimanche 1er mai, et hop! Dubai Energy and Water Authority (DEWA), qui avait fait le buzz voici dix-huit mois avec pour la première fois un prix du kilowattheure photovoltaïque inférieur à 6 US cents/kWh, en a profité pour annoncer le résultats de nouvelles enchères à un prix de moitié moins élevé – pas moins, ou plutôt pas plus.

Continuer la lecture

PV en France: vers 8 GW en 2020, ou plutôt 20-25GW?

le-parc-photovoltaique-de-cestas-en-gironde-occupe-300_2751528_800x400Construction du parc solaire de Cestas en Gironde

Le 20 août dernier, alors qu’il visitait l’Institut National de l’Energie Solaire près de Chambéry, François Hollande annonçait le doublement d’un appel d’offre photovoltaïque (PV) en cours, de 400 à 800 MW, au vu du nombre et surtout du coût, en forte baisse, des propositions reçues. Peu après, un arrêté de la directrice de l’Energie rehaussait, de 5,4 gigawatts (GW) à 8 GW (ou 8 000 mégawatts – MW), l’objectif à fin 2020 de puissance installée solaire (a priori presque exclusivement PV). De fait, l’objectif initial avait été atteint au cours du troisième trimestre 2014, et la France a dépassé 6 GW en juin dernier.

Continuer la lecture

Mirrah-ge ou Mirrah-cle?

De très, très loin, la plus grande centrale solaire « thermique » au monde – ne produisant pas d’électricité mais de la vapeur industrielle – surgira bientôt du désert d’Oman. Mirrah (miroirs en arabe) sera vingt à quarante fois plus puissante que les plus grandes installations solaires thermiques existantes. Et servira à … faciliter l’extraction de pétrole.

Mirrah

Continuer la lecture

Le PV, l’électricité la moins chère au soleil!

prix PV

Cette fois ça y est, le doute n’est plus permis: dans les pays ou régions ensoleillées, le photovoltaïque est désormais l’électricité la moins chère… sauf lorsque la ressource hydroélectrique ou la ressource éolienne y sont encore moins chères! Et cette fois, il ne s’agit plus seulement de « parité réseau », au sens (restreint) d’égalité avec le coût du kWh livré sur le lieu de consommation, mais bien de compétitivité aux bornes des installations de production.

Continuer la lecture

Vers la fusion PV-CSP?

Menacés l’un et l’autre par la concurrence du PV « ordinaire », sans concentration, le PV à concentration et le solaire thermodynamique pourraient trouver leur salut et leur avenir dans une fusion intégrale – des centrales utilisant la totalité du spectre solaire avec une très bonne efficacité, avec une moitié de l’électricité (PV) produite au fil du soleil, et une moitié produite à la demande après stockage de la chaleur recueillie. Les Etats-Unis ont mis 30 millions de dollars dans un programme sur ce thème, et pourraient détenir les clés de l’avenir.

Continuer la lecture

PV+PSP vs. STE in Chile (updated)

??????????????????????????I’ve been saying this many times: the competition is not between solar thermal electricity (STE, or CSP: concentrating solar power) and photovoltaics (PV), but between STE and PV+storage, mostly PV+pumped storage plants (PSP, or PSH: pumped storage hydropower). But I was not expecting to witness this in North Chile – one of the dryest places on earth, one of the best for CSP but not really good for hydropower. This was without taking account of the possibility of Okinawa-style, seawater PSP. The Espejo de Tarapacá project developed by Valhalla Energy, associating a large seawater PSP of 300 MW with 600 MW of PV plants, would represent a significant challenge for STE. It remains to be seen, however, how the economics work, and in particular if the lowest cost of PV makes a difference large enough to compensate for the losses in PSP, significantly greater than in thermal storage. But this might well be the case.

I talked on Friday 19 with Francisco Torrealba, promotor of this project. He said the cost of the PSP is USD 1300/kW because it needs minimal civil works for the upper reservoir, only tunnels and power chamber (about 13% of the overall costs). It benefits from an important head of 600m.

Its expected round-trip efficiency would be 78%. The storage capacity is about 80 000 GWh, 260 hours at full power.

A power purchase agreement (ppa) at USD 100/MWh would provide 90% of the revenues of the project, while another 10% would come from capacity payments. The ppa will be made with the PSP part of the project, delivering 200 MW 24/24, 7/7. PV power will produced at USD 70/MWh and sold (?) on the spot market (so there might be two financial entities, one PV selling, one PSP buying from the spot and selling to the mines). The cost of storing one kWh would be about USD 50/MWh but only 2/3 of the electric output would need to be stored so on average the additional cost to the PV would be about USD 30/KWh.

Valhalla energia is currently finalising the environmental impact assessment and hopes to sign a ppa with a big mining company on the SING (sistema interconectado norte grande) in early 2015, then to get environmental approval by July.

 

Au soleil du Maroc

Le potentiel solaire et éolien du Maroc est considérable, et commence à être exploité. Le Maroc construit sa première centrale solaire thermodynamique et d’autres suivront. L’ouverture tant attendue des réseaux basse et moyenne tensions au photovoltaïque permettra d’optimiser ce déploiement: au PV la production diurne, au thermodynamique la production en soirée, aux heures de pointe de la consommation, en substitution au fioul. Qui ne sera plus subventionné. Continuer la lecture